L’Homme qui plantait des Arbres, de Jean Giono

arbres affichev5 [Virgile] [HD 150ppp]L’Homme qui plantait des Arbres est une pièce de théâtre, adaptée de la nouvelle de Jean Giono et mise en scène par Virgile Tavernier, que la TTI a présentée du lundi 18 au jeudi 21 mai 2015 dans la salle « Atelier ‚ Théâtre » de l’INSA de Lyon.

Synopsis et description du spectacle :
Alpes-de-Haute-Provence, 1910. La région est désertique, inhospitalière. Un berger s’est isolé pour vivre là, dans cette région, loin des hommes et de leurs problèmes. Hors du temps et du monde, à la seule force de ses mains, il se dévoue à une tâche immense : faire revivre un pays entier…

Ce texte de Jean GIONO, écrit en 1953, est une nouvelle, un conte narré à la première personne, qui se prête donc assez facilement à l’adaptation pour le théâtre.
Le spectacle présenté par la TTI a toutefois été pensé « sur mesures » pour la salle de représentation : le public était placé au centre de la pièce avec un espace de jeu placé tout autour des spectateurs. L’ensemble des murs de la salle était recouvert de pendrillons afin de projeter des illustrations, les comédiens jouaient autour et même parfois au milieu du public. Des enceintes placées dans toute la salle permettaient de faire des ambiances sonores spatialisées. Cette scénographie avait été choisie pour favoriser l’immersion des spectateurs et pour tisser un lien privilégié avec le public. Le spectacle durait une demi-heure ; il a donc été présenté deux fois chaque soir, à 19h30 et à 21h00, pour un total de 8 représentations. La salle n’étant pas prévue originalement pour l’accueil du public, il a fallu demander aux spectateurs de retirer leurs chaussures à l’entrée afin de préserver le parquet spécialement fragile et coûteux. Il a aussi fallu mettre en place un système de réservation et de suivi en direct des ventes de places, afin de ne pas dépasser la jauge de 35 personnes par représentation.

Distribution :
Lilas Magnin, Cyprien Mourette, Vincent Perrin, Guillaume « Léon » Rabier

Illustration et techniques:
Maxime Teppe, Marieke Pedro, Bastien Pétillard, Timothée Ritlewski