La Machine Infernale, de Jean Cocteau

Affiche MachinfLa Machine Infernale de J. Cocteau s’est jouée du 7 au 10 avril 2015 à la Rotonde et le 30 mai à la Motte (83). Ce projet a réuni 6 comédiens jouant 11 personnages différents, une metteuse en scène ainsi que des techniciens de l’INSA.

Synopsis :
Thèbes, un chemin de ronde sur les remparts. Deux soldats ont vu un spectre. C’est celui de Laïus. Accompagnée de Tirésias, Jocaste vient se renseigner sur cette apparition. Mais c’est en vain que Laïus tente de prévenir sa veuve du danger qui la menace .
La nuit, en un lieu écarté, Œdipe s’entretient avec une jeune fille de dix-sept ans qui tente  de le séduire. D’abord, il ne reconnaît pas en elle le Sphinx. Il raconte sa propre histoire,  puis résout l’énigme et entre triomphalement dans Thèbes.
Œdipe et Jocaste se trouvent enfin en tête-à-tête dans la chambre nuptiale. Tirésias,  s’appuyant sur les oracles, a beau les mettre en garde contre l’aspect insolite de leur  situation, ils s’abandonnent à leur destin. Dix-sept ans ont  passé. Un messager puis un berger viennent révéler l’existence, derrière le masque  apparent du bonheur, de la vérité tragique de la fable. Conformément à la légende, Jocaste se suicide, Œdipe se crève les yeux : le demi-dieu est enfin devenu un homme.

Distribution:
Vianney ARcel, Jérome Davies, Romane Louarn, Cyprien Mourette, Coralue Saysset, Maxime Teppe.

Création son, lumière et vidéo :
Emilien Bai, Florent Devriese, Etienne Guinaudeau, Pierre Maurel