Dracula

Jouée entre le 10 et le 13 mai 2010 a la Rotonde

Synopsis

Dans l’Angleterre puritaine, deux jeunes filles Wihelmina Murray et Lucy Westenra vivent la vie qu’on leur a toujours indiqué, pieuses, plus ou moins sages et heureuses. Toutes deux sont sur le point de se marier quand elles font la rencontre d’un vampire : Dracula.
Elles découvrent alors un monde qu’elles ne soupçonnent pas.

Note d’intention

Un vampire mord une jeune fille et la vide de son sang pour se nourrir. Que dire de plus sur un mythe aussi connu et aussi explicite que Dracula ? Il semble être banal et parler à tout le monde directement. Mais si cette femme mordue venait jusqu’au devant de la scène pour dire, vous raconter ce que c’est pour elle que ces crocs dans sa chair et comment on peut accepter ce genre de traitement, alors l’histoire devient différente.

Elle prend vie et s’approche de nous pour nous questionner sur ce que nous désirons et comment nous hiérarchisons ces désirs. Est-ce un crime que d’être parfaitement libre ? Est-ce un crime que de se laisser guider, emporter par ses envies profondes ? Est-ce que ça vaut le coup de tout risquer pour ça ?

Voilà les questions que nous, nous nous sommes posés quand nous avons porté Dracula sur une scène de théâtre. Avec l’énergie que le théâtre peut nous apporter, nous avons recherché ce qui se cachait au delà de l’histoire sanglante sans l’oublier ni nous en éloigner complètement. Dans un interstice, une suspension du temps, nous interrogeons simplement vampire et victime et les regardons se répondre, en mettant leur corps en mouvement.

Sarah Zitouni

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *